Où pousse le café?

Où pousse le café ? Et quelles sont les différences entre Arabica et Robusta ?

 

Si vous vous demandez pourquoi on ne pourrait pas faire pousser du café en France ? Ou encore pourquoi on parle d’Arabica et de Robusta ? Alors vous êtes au bon endroit ! Car nous allons essayer d’y répondre dans cet article :

 

S’il y a bien une chose qu’il faut savoir en premier lieu, c’est qu’il existe plein de variété de caféier. Tellement, qu’ils sont mêmes regroupés en familles, espèces, etc ! 99% de la production mondiale concerne 2 espèces : Le Coffea Arabica, et le Coffea Canephora. Ceux-si se divisent après en plusieurs variétés, mais le Coffea Canephora n’a qu’une seule variété principale qui est consommée: Le Robusta. C’est pourquoi on parle d’Arabica et de Robusta.

Pour résumer : le Robusta est une variété, tandis que l’Arabica est une espèce qui a plusieurs variétés, qui sont généralement listées ou précisées sur un paquet de café.

Mais alors pourquoi existe-t-il autant de variétés ? Et bien tout simplement parce que les caféiers poussent dans des conditions très précises auxquelles ils se sont adaptés à travers les siècles.

 

Nous allons comparer les conditions environnementales principales nécessaires au Robusta et à l’Arabica :

 

Variété Robusta Arabica
Altitude Entre 0 et 700 m Entre 600 et 2400 m
Température Entre 24 et 30 degrés Entre 15 et 24 degrés
Floraison Irrégulière Après la pluie

 

 

Vous l’aurez compris, l’Arabica a des conditions plus compliquées à rassembler pour qu’il pousse, notamment à cause de l’altitude nécessaire et les températures plutôt élevées.

 

Maintenant que nous avons vu les différentes conditions pour qu’ils poussent, quelles sont les autres différences entre l’arabica et le robusta ?

 

 

Le robusta est donc plus simple à faire pousser, et contient plus de caféine. En revanche, celui-ci a beaucoup moins de qualités aromatiques. Il a même un goût généralement peu apprécié par les amateurs de café (amertume très prononcée). On le retrouve souvent dans les distributeurs automatiques, car son coût de production est beaucoup moins élevé (il peut pousser sur des plaines, et permet donc une automatisation des récoltes). Voici une image d’une plantation de robusta:

 

L’Arabica lui est majoritairement préféré, car il est beaucoup plus riche en arômes. Son taux de caféine est moins élevé, ce qui peut déplaire à certains mais est aussi préférable pour notre corps. Son gros défaut est d’être difficile à cultiver. On retrouve les plantations de ses principales variétés comme le bourbon ou le typica à flanc de montagne. L’emploi de machine est donc quasiment impossible et la cueillette est obligatoirement réalisée à la main.

Vous l’aurez compris, c’est un boulot fastidieux, et qui pendant de nombreuses années ne payait pas beaucoup. Heureusement, le label fairtrade essaye de changer la donne, est c’est pourquoi chez Krogen nous sélectionnons uniquement des grains labelisés, qui vont protéger les cultivateurs et leur assurer un meilleur revenu, et de meilleures conditions de travail…

 

Ce qu’il faut retenir :

– Le robusta : C’est une variété, riche teneur en caféine, pauvre en arôme, peu cher, et facilement exploitable

– L’arabica : C’est une espèce, plus faible teneur en caféine, riche en arôme mais difficilement exploitable: pousse uniquement à haute altitude.

Post a Comment